Calendar

Sep
16
ven
2022
Les principes théosophiques pour l’éducation
Sep 16 @ 20:15 – 21:30

« QUESTION — Mais comment la Théosophie explique-t-elle l’origine commune de l’humanité ?
LE THÉOSOPHE — En enseignant que la racine de toute la Nature, objective et subjective, et de tout ce qui peut exister d’autre dans l’univers, visible et invisible, est, a été, et sera toujours une essence unique absolue, d’où tout émane et au sein de laquelle tout retourne. Telle est la philosophie aryenne, qui n’est complètement représentée que dans les systèmes védantique et bouddhique. Avec cet objet en vue, c’est le devoir de tous les théosophes de contribuer par tous les moyens pratiques, et dans tous les pays, à répandre une éducation non sectaire. » La Clef de la Théosophie, H.P. Blavatsky

Sep
23
ven
2022
Réincarnation et solidarité universelle
Sep 23 @ 20:15 – 21:30

« Chacun doit vérifier personnellement la vérité, mais le fait demeure que la vérité est, et qu’elle a toujours existé. Elle nous est venue d’Êtres plus élevés que nous, parce qu’ils se sont tournés un jour dans la bonne direction, et qu’Ils ont poursuivi dans la voie qui Leur était indiquée comme menant à la perfection spirituelle et divine. Ils connaissent tout ce qui a été connu. Ils nous connaissent, bien que nous puissions ne pas Les connaître. Ils connaissent nos besoins, bien que nous puissions en être terriblement ignorants. Ils reviennent, et reviennent encore, pour présenter à l’homme les vérités de la vie, dans l’espoir d’éveiller un écho dans son âme, pour qu’il puisse, lui aussi, atteindre à la réalisation du Soi, de l’Esprit – qui est Connaissance. » Une « Société de l’Humanité » R. Crosbie, Cahier Théosophique 186

Sep
30
ven
2022
L’accompagnement des mourants
Sep 30 @ 20:15 – 21:30

‘« Aucun homme ne meurt fou ou inconscient — comme l’affirment certains physiologistes. Même un individu en proie à la folie, ou à une crise de delirium tremens, a son instant de parfaite lucidité au moment de la mort, bien qu’il soit incapable de le faire savoir aux assistants. Souvent, l’homme peut paraître mort. Pourtant, après la dernière pulsation, entre le dernier battement de son cœur et le moment où la dernière étincelle de chaleur animale quitte le corps, le cerveau pense et l’Ego passe en revue en quelques brèves secondes l’intégralité de sa vie.
« Aussi, parlez tout bas, vous qui vous trouvez près du lit d’un mourant, en la présence solennelle de la mort. Observez surtout le calme dès que la mort aura posé sa main moite et froide sur le corps.
« Parlez tout bas, dis-je, de peur de troubler le cours naturel des pensées qui reviennent et d’empêcher l’activité intense du Passé projetant sa réflexion sur le voile du Futur… »’ La mémoire chez les mourants, Cahier Théosophique 139

Oct
2
dim
2022
Le mythe d’Eros et Psyché
Oct 2 @ 17:30 – 19:00

« De leur rencontre improbable aux errances de Psyché punie pour avoir admiré le doux visage de son aimé, des mauvais sorts jetés aux retrouvailles des époux, l’histoire de ce couple est semée d’extraordinaire et de rebondissements. »

Oct
7
ven
2022
Le pouvoir de la non-violence
Oct 7 @ 20:15 – Oct 8 @ 21:30

« Les guerres prenant naissance dans l’esprit des hommes, c’est dans l’esprit des hommes que doivent être élevées les défenses de la paix » Acte constitutif de l’UNESCO

Oct
14
ven
2022
Que faisons-nous pendant le sommeil ?
Oct 14 @ 20:15 – 20:15

« Pendant le sommeil, l’homme intérieur est en communion avec des intelligences supérieures, et il réussit parfois à imprimer dans le cerveau ce qu’il a acquis — qu’il s’agisse d’une idée élevée ou d’une vision prophétique — ou bien il n’y parvient pas, en raison de la résistance des fibres du cerveau. » L’Océan de Théosophie, W.Q. Judge

Oct
21
ven
2022
Qu’est ce que le Dharma ?
Oct 21 @ 20:15 – 21:30

« Dharma signifie « la loi sacrée », l’accomplissement de notre destinée karmique au fil de nombreuses incarnations, l’épuisement et l’élimination des défauts qui nous ont ramenés à la vie terrestre dans les conditions qui sont notre lot actuel et que nous devrions considérer et reconnaître comme les opportunités nécessaires à notre progrès ultérieur. » Notes sur la Bhagavad-Gita